Boucherie à l'Union Patrick Pasello au 05 61 74 31 87

Boucherie à l'Union Patrick Pasello

Les produits

Boucherie

Brochette de bœuf, brochette de magret de canard, merguez maison, chapon fermier de l'Aude.

Plats cuisinés

Daube de bœuf, salade de pot au feu, sauté de veau, gratin dauphinois, civet de chevreuil.

Charcuterie

Boudin maison, chorizo maison, saucisson sec de sanglier, galet séché maison, poitrine roulée maison.

Epicerie Fine

Cassoulet, pâtes, légumes en bocal, pâté, œufs, chips.

La charcuterie boucherie à l'Union Patrick Pasello
Patrick Pasello, boucher à l'Union

Au rayon boucherie, fraîcheur et naturel : le savoir-faire artisanal d’un boucher qui offre des viandes fraîches cuisinées avec authenticité, selon la tradition de la cuisine française, si chère aux gastronomes et amateurs de produits sains.

Patrick Pasello, votre boucher, vous propose aussi parmi ses spécialités :

  • La saucisse fraîche de porc sans colorant ni conservateur.

Profitez de produits frais, selon la tradition artisanale des boucheries à l’ancienne. Votre boucherie de l’Union vous réserve la saucisse fraîche de porc, faites maison.

Une commande à passer auprès de votre boucherie l'Union ?

Une commande à passer, une réservation, un repas de groupe, un anniversaire, un barbecue, un repas d’association alors contactez votre boucher à l’Union.

Dégustez notre bœuf bourguignon maison, nos cuisses de canard confites…

Dégustez nos viandes blanches et rouges dans notre rayon boucherie

Un vaste choix de charcuterie artisanale : boudin, saucisson,chorizo…

AVANTAGE CLIENT

Cartes et tickets restaurant acceptés

Un avoir est fait, pas d’argent perdu sur votre ticket restaurant ou sur votre carte

Entretien avec Patrick Pasello de votre boucherie à l'Union

Dans cet entretien, monsieur Patrick Pasello, commerçant dans sa boucherie de l’Union répond aux questions des internautes désirant en savoir plus sur leur boucher préféré.

Bonjour, pouvez vous vous présenter ?

Je suis un boucher passionné, accueillant, souriant et persévérant. Passionné depuis tout petit. Je ne travaillais pas trop à l’école et je me suis mis à l’apprentissage très tôt, dès l’âge de 14 ans.

Des journées très remplies d’en moyenne près de 90 heures par semaine.

Etes vous le premier boucher de la famille ?

Oui, et même de plusieurs générations, je suis le premier à en faire le métier et à travailler dans une boucherie.

Qu’est ce qui vous a motivé à choisir le secteur d’activité de la boucherie ? Ce métier, cet engagement dans cette profession vient il de votre enfance ?

Oui, cela vient de mon enfance. La passion est devenue par le boucher et sa boucherie ambulante qui venait dans le village où nous habitions avec mes parents. C’était dans le village de Lagrace-Dieu. Nous allions chercher des déchets pour nos 30 chiens auprès du boucher dont le nom est Jules Bernat. Il m’a pris alors comme stagiaire, je faisais 15 jours en entreprise et 15 jours à l’école.

Monsieur Patrick Pasello, votre boucherie est à l’Union, mais êtes-vous originaire de la Haute Garonne ?

Mon papa étant chasseur et le boucher également, nous partions ensemble à la chasse puis nous faisions des grillages pour le repas lors de nos rencontres tous les lundis.

Oui, je suis né à Toulouse, d’un papa originaire du Lot et Garonne et d’une maman née dans le Gers.

Au quotidien, en quoi consiste le travail à la boucherie de l’Union  ?

Une journée à la boucherie à l’Union consiste à travailler, fabriquer et transformer des bêtes entièrement pour la consommation. C’est découper une viande pour en faire un bœuf bourguignon. Il s’agit de faire des découpes soignées en quartier et de faire des tailles bien calibrées.

Il y a la mise en rayon de tous les morceaux de viande pour la vitrine. Une belle présentation pour les clients passe par un travail de désossage et de découpe des parties des viandes de bœuf, veau, et de porc.

Quant à eux, les plats cuisinés de la boucherie sont préparés les après-midi de libre pour prendre soin de la cuisson.

Vous préparez vous même les charcuteries et les plats cuisinés dans votre boucherie à l’union ?

Oui, je fais des plats cuisinés autour de la viande pour faire plaisir aux clients du magasin. Pour ceux qui n’ont pas le temps de faire la cuisine, je propose comme plats cuisinés : des civets de gibier, du sauté de veau, du bourguignon, du poulet basquaise, du lapin aux pruneaux , du pot au feu et des salades préparées.

Selon vous, vos clients consomment ils davantage de bœuf ou de porc ?

Généralement, 60 % des clients consomment du bœuf contre 40 % de ceux qui mangent du porc. Le porc leur semble plus gras alors que le bœuf est riche en apport de protéine et de fer.

En tant que professionnel en boucherie à l’Union, quelle viande me conseilleriez-vous pour un pot au feu ?

Je conseillerai de faire un mélange pour une onctuosité maximale. Je vous invite à mélanger le gîte de bœuf avec le jarret de veau. Sinon, cela risque d’être trop fort pour certains et c’est très efficace pour adoucir le plat.

Vous travaillez avec des éleveurs uniquement de la Haute Garonne (31) ?

Non, je travaille avec des éleveurs de la Haute Garonne, des Pyrénées et de l’Ariège.

Patrick Pasello, quel profil faut-il pour réussir dans la boucherie aujourd’hui ?

Il faut être avant tout passionné. Ne pas avoir peur du travail. Je donne pour conseils, de ne rien abandonner, d’être patient et persévérant. Accepter de se casser la figure pour rebondir. Et tous les jours se remettre en question.

Point important, c’est d’aimer la viande et de tolérer la vue du sang. J’ai appris en abattoir à tuer des bêtes.

Par dessus tout, il faut avoir une très bonne formation et un sérieux apprentissage.

Aimez-vous cuisiner en famille ?

Oui bien sûr, je cuisine à la boucherie à l’Union et j’emporte les plats cuisinés à la maison pour la famille. Le soir, je suis de retour à la maison à 21 h et il est trop tard pour cuisiner. Par contre le week-end nous cuisinons des gâteaux et des plats à base de viande pour la famille et les amis.

Quels sont vos loisirs préférés pendant votre temps libre ?

C’est la chasse et le tir sportif connu sous le nom du ball-trap. La chasse c’est en rapport avec la boucherie car mon premier patron était lui-même chasseur et il était comme un père pour nous qui étions ses apprentis. Ensemble, nous faisions de bonnes grillades. Il nous considérait comme ses véritables enfants parce que nous aimions la chasse tout comme lui.

Souhaitez vous dire quelques mots à ceux qui liront cet entretien et qui visiteront votre site internet ?

Ne vous arrêtez pas seulement à visiter le site internet et à regarder les photos mais venez me rendre visite à la boucherie à l’Union. Vous vous rendrez compte par vous même de qui je suis et vous découvrirez l’artisanat comme il ne se fait presque plus. Pour vous, une vraie boucherie artisanale à l’ancienne.

Contactez votre boucherie à l'Union

Adresse

Centre Commercial des Acacias, 31240 L'Union

05 61 74 31 87

contact@boucherie-patrick-pasello.fr

Fermer le menu